mardi 21 août 2012

Télérama-dan: Maktoub et les autres.



50.000! C’est le nombre de personnes qui sont tombées sur ce blog ces dernières semaines en tapant sur Google « Maktoub 3 ». Je me vois donc obligé de poster un billet sur ce phénomène.
(Je ne vais pas dénoncer les personnes qui ont utilisé des mots clés plus explicites 7acha hel ch’har).

Comme j'ai pas regardé tous les épisodes de Maktoub 3, (Mytho!), je vais me contenter d'une critique superficielle et futile, comme tout le monde
.
Tout d’abord bravo à Sami Fehri qui dénonce et critique les pratiques des « Trabelsi » à travers le personnage de Youssef Belchikh. (Fin de la blague)

Commençons par le cas Najeh le tocard – Feriel la nymphomane avec cette fameuse scène: L’employé sonne à la porte, la femme du patron, riche mais en manque d’affection, vient ouvrir. Après quelques allusions qui ne laissent pas beaucoup de place à l'imagination, elle l’invite à la rejoindre dans sa chambre..
Vous avez une impression de déjà-vu, n'est-ce pas? C’est normal, comme les auteurs de Maktoub, vous regardez trop de films pour adultes.
Je sais ce que vous avez pensé de Najeh sur le moment : « QUEL CON ! Mais QUEL CON ! Ce n’est pas permis de rater une occasion pareille bon sang ! ». Non mais vous n’avez pas honte? Cet homme mérite notre respect pour avoir refusé de succomber à la tentation par amour pour sa famille. Il n’y a plus beaucoup de cons de gentlemen comme lui. Quant à Feriel, on peut bien se demander ce qu’elle a pu lui trouver. La réponse est simple : son  SWAG!
Plus sérieusement, ça ne s’explique pas ce genre de choses, y a des gens qui ont des goûts de merde tout simplement. 
Heureusement cette histoire va bien se terminer: après le suicide de Chekra, la mort de Fatma et la rupture de Feriel, ils vont se marier et avoir 2 beaux enfants. Quoi vous ne me croyez pas ? Regardez..

video

D'accord, les mômes c'est pas des lumières et le cerveau de Najeh a gardé des séquelles de la prison, mais ils sont heureux et c'est tout ce qui compte.

En parlant de prison, Elyess en est sorti, et lui aussi en a gardé des traces, la preuve: il ne s'est pas rendu compte que sa femme le trompait avec Adel Chedly alors que toute la Tunisie est au courant, ni qu'elle était enceinte! Et puis il y a eu cette fameuse scène avec son père dans le lit où il fait la grande cuillère: moment gênant pendant lequel vous avez fait semblant de regarder ailleurs. On connaissait le complexe d'Oedipe, mais l'Oedipe gay, on découvre! C'est l'effet des prisons tunisiennes sans doute, elles ont converti plus dur que lui me direz-vous.

Sans transition, passons maintenant au cas Lotfi Bouchnak: "Sid'Ahmed" qui devait donner à Jamila des cours de musique, mais qui en réalité voulait lui faire jouer de son instrument.
Sa performance en tant qu'acteur nous fait regretter l'époque où il chantait ( معاً، معاً، معاً من أجل تونس، معاً ) On peut dire sans exagérer que sa moustache était plus expressive que lui. Cependant, il faut reconnaître qu'il n'était pas aidé par le texte, en effet, dans toutes ses répliques il devait glisser ( على سنّة الله و رسوله ), une catch-phrase foireuse? un pari perdu? On le saura dans Maktoub 4.

Maktoub 3 c'était aussi l'occasion pour beaucoup de tunisiens de découvrir "Bang, bang" (Attention ça commence avec un B) et nous la faire détester par la même occasion tellement on l'a entendue ces derniers jours, et le dernier film qui cartonne: "Pulp fiction". Tout ça grâce à l'amour impossible de deux jeunes dont les parents se détestent (tiens, ça me dit quelque chose). L'histoire est bouleversante: il essaye de la violer mais elle réussit à se sauver, puis ils décident de se marier. Un jour ils raconteront cette histoire à leurs enfants et ils en rigoleront ensemble.

Voilà donc la preuve qu'on peut tenir en haleine 80% des tunisiens (même ceux qui ne l'avoueront jamais) avec trois fois rien. Vivement la saison 4 qui risque d'être réservée à un public averti.


On revient après la pub! (bein quoi? vous pensiez y échapper?)

La star incontestable de ce ramadan c'est le crevard qui va chez Tunisie Télécom demander des trucs gratos. Pour ceux que ça intéresse, l'offre est une arnaque, comme d'habitude quoi. Mais le problème c'est le mec qui est tellement lourd, qu'on a besoin d'un truc après pour digérer, je vous conseille d'éviter Activia qui, un an après, ne font toujours pas la différence entre un ballon de baudruche et un ballon de foot, tournez vous plutôt vers Bifi un yaourt qui permet de perdre du poids (rien que ça).
Pour les gros moyens, il y a la pub pour le biscuit "Smile" qui se paye des effets spéciaux à couper le souffle et Johnny Depp en prime, j'espère que les américains ne regardent pas la télé tunisienne...
Pour nous achever, Lamine Nahdi revient à Paris encore une fois pour faire une pub bien raciste, après le "Boga w fi Bariz" il y a 20 ans, on a droit au "Moi avant vous classement mondial", on salue la boîte de pub qui a fait ça, et on leur souhaite une mort lente et douloureuse.

L'autre programme qui a réussi à intéresser les téléspectateurs, pendant 3 jours et demi à peu près, car après c'est devenu lamentable, c'est le "Temse7" qui a dévoilé cette triste réalité: les politiciens et journalistes tunisiens ne savent pas "réponser" en français comme notre cher 1er ministre, donc pas de honte à avoir, et pour ne rien arranger, ils sont racistes. J'en reviens pas: des arabes racistes! C'est comme des gays homophobes, ou des femmes misogynes, mais rien n'est surprenant dans un pays où Marzouki peut être président et Bouchléka ministre.

Sinon, je ne sais pas par quel miracle, tous les feuilletons ont eu la même idée: mettre la photo de Ben Ali dans tous les plans pour montrer que les évènements se déroulent avant la révolution. J'ai finalement trouvé une explication:  ils l'ont fait parce que sinon, on aurait pas compris qu'il s'agissait de l'avant 14 Janvier, car toutes les manigances dénoncées existent encore aujourd'hui. On a eu droit à quelques belles scènes de torture, et une immersion dans le monde particulier de la police politique (Hamma Hammami a kiffé) grâce à Catherine, qui est le nom du personnage le moins important du feuilleton éponyme. C'est comme si Maktoub 3 s'appelait "Le frère de Chekra le taxiste".

Je voulais aussi écrire 3 mots à propos de "Chobik Lobik": What Ze Foque? Quelqu'un a compris quelque chose? C'est le seul truc qui nous fait regretter la pub. Mais bon, le générique est génial, ( شوشوشو شوبيك، لولولو لوبيك، رمضانك مبروك صحّة الشربة و البريك )

Il parait que TTN1, TTN2 et Hannibal ont aussi fait des trucs mais personne n'a regardé, enfin, à part l'assemblée constituante qui reste l'émission la plus drôle de l'histoire de la télévision tunisienne. AIDKOM MABROUK!