samedi 5 mai 2012

Le petit La3roussi illustré

Avec toutes les nouvelles expressions parachutées dans le vocabulaire du tunisien moyen, la rédaction du Trocadéro vous offre ce petit recueil explicatif.

Le Digage ( نعملو ديڨاج للمدير )

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, c'est bien Digage et non pas Dégage, et c'est un nom pas un verbe. 
Alors si un collègue te propose de faire un "Digage" au patron, il faut comprendre 2 choses: la 1ère c'est qu'il veut dire rassembler un petit groupe d'employés et crier en chœur "Digage, Digage" en faisant un geste de la main (sorte de petite gifle symbolique) et la 2ème, c'est qu'il faut lui faire croire que tu es d'accord, puis aller le dénoncer au patron. Il saura t'en remercier.
Dans cet exemple, le patron a su rester très digne face au "Digage". Respect monsieur!


L'Alibi ( وين كنت قبل 14 جانفي؟ )

Rien à voir avec la Libye. On connait tous la fameuse question que pose la police au suspect dans les polars "Vous étiez où la nuit du 13 au 14 entre 21h30 et 22h?" et bien en Tunisie, c'est un peu plus vague "t'étais où avant le 14 Janvier?" question souvent posée pour montrer que son interlocuteur n'a pas un passé de militant et donc aucune légitimité après le 14 et qu'il doit fermer sa gueule. 
La réponse "J'étais en Tunisie, contrairement à toi connard" est souvent très efficace (bien insister sur le "connard" à la Bigard). 

L'Homlette ( أحنا علاش عملنا ثورة؟  )

Telle est la question! (Hamlet peut aller se rhabiller avec son "être ou ne pas être?"). 
Et comme une omelette, on peut mettre tout ce qu'on veut dedans, alors quand quelqu'un pose cette question, ce n'est pas la peine de réfléchir à une réponse, car il va te donner la sienne (celle qui l'arrange quoi). Question posée la plupart du temps par quelqu'un qui pense que la révolution c'est Kasbah 2.

Que demande le peuple? ( الشعب يريد تاتاراتاتا )

Tu as envie d'imposer une idée foireuse? Tu veux réaliser un projet tordu? Nous avons la solution! Rassemble un petit groupe de quelques dizaines de personnes et fais les répéter ce slogan en remplaçant le "Tataratata" par tout ce que tu veux: Nouvelle constitution? Faire tomber le régime? Vendre la télévision nationale? 
Essaye quand même de leur expliquer ce qu'ils demandent sinon ça risque de tourner au ridicule (On se souvient tous du "Alcha3b yourid majless ta2sissi") mais ça passera quand même.



Les nouveaux anciens ( أزلام النظام البائد )

Même si tu ne connais pas le sens de 2 des 3 mots qui composent cette expression, tu peux l'utiliser en absence d'arguments valides (donc très souvent) pour attaquer quelqu'un qui s'oppose à toi. 
Tout comme les attaques des Pokémon, It's super effective! Surtout si tu as une armée de perroquets derrière toi pour répéter tout ce que tu dis.

Le déchu ( المخلوع )

Quelle décheption pour celui que personne n'ose plus nommer (Pardon, honteux je sais). 
On ne comprend toujours pas pourquoi tout le monde évite de le nommer, certains prétendent que prononcer son nom le ferait revenir, d'autres disent que même avant on ne le nommait pas, mais on l'appelait ( المعلّم ). 


Une friandise qui n'a pas attendu le 14 Janvier

Les autres ( بعض الأطراف، مجموعات )

Comme le disait Jean-Paul Sartre, "L'enfer, c'est les autres"! 
Et ça même sans connaître Sartre, les tunisiens l'ont vite compris. Déjà tout petit, quand on fait une connerie, on dit que c'est les autres, ZABA dans sa fameuse trilogie ( بكل حزم، القانون هو الفيصل، غلطوني ) parlait de bandes masquées et de groupes d'individus, et c'est sans originalité que le gouvernement emploie ces termes pour justifier la violence, sans jamais nommer personne (ah si, ils ont accusé un certain Joseph Staline une fois)



Légitime défonce ( حكومة شرعية منتخبة )

On te défonce et c'est légitime. Parce que maintenant nous sommes un pays démocratique, et c'est celui qui a le plus de votes qui a toujours raison et qui mérite qu'on lui lèche les baskets (ou la "chléka", ça dépend de la saison). 
Celui qui ose critiquer est un traître qui n'a rien compris à la révolution, tout le monde sait qu'en démocratie, on doit s'aligner derrière le gouvernement. (Pour les plus lents, oui c'est du sarcasme).

Le point-virgule ( صفر فاصل )

Expression employée par 35% des tunisiens pour désigner le reste des citoyens. Heureusement que les arabes ont inventé le zéro, sinon on était dans la merde!


Le point Godwin tunisien ( تذكرنا في ممارسات النظام السابق )

C'est le même principe que la loi de Godwin, en remplaçant les nazis par le RCD et Hitler par Ben Ali: "Plus une discussion dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant le RCD ou ZABA s'approche de 1".


Voilà maintenant vous avez les bases pour participer au débat national autour de... de... enfin, n'importe quel débat qui ne concerne pas les vrais problèmes des tunisiens. (To be Continued)

6 commentaires:

  1. J'ai commencé à rire en lisant le titre :DD
    on peut ajouter plein d'autres trucs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. super! en même temps tu as 2 bouches :pp
      oui, y en a pleins d'autres

      Supprimer
  2. loool excellent ! et bravo pour les illustrations

    RépondreSupprimer
  3. Si vous avez d'autres expressions mettez les en commentaire, en cas de mise à jour de l'article elles seront prises en compte

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. OK mais on fait un peu connaissance avant? :)

      Supprimer